4973

Les relations interspécifiques !

Dans un environnement, tous les organismes sont en interaction les uns avec les autres. Il existe une très grande diversité de relations. Pour venir compléter le billet du carnet de bord fait sur les mollusques parasites (posté le 15 septembre), voici d’autres exemples (non exhaustifs) de relations.

Un exemple de mutualisme

Ce petit crabe, de la famille des Dromiidae, porte sur son dos une éponge. Portée comme une couverture, cette éponge lui confère une protection. On parle de mutualisme car cette association va apporter des « bénéfices » aux deux partenaires. En effet, l’éponge qui a un mode de vie fixée, va profiter des déplacements du crabe pour avoir accès à davantage voire d’autres ressources alimentaires (changement de zone de vie, différences de densité de particules alimentaires en suspension dans l’eau).

Dromiidae avec une eponge pour protection © Arthur Anker / MNHN Dromiidae avec une eponge pour protection © Arthur Anker / MNHN
Deux exemples de prédation

Le genre Conus rassemble un ensemble d’espèces prédatrices. Certains cônes, comme Conus catus, sont piscivores, c’est-à-dire qu’ils se nourrissent de poissons. Avec son harpon, le cône pique le poisson et lui injecte un venin qui va littéralement le paralyser. Le cône va ensuite engloutir le poisson avec sa « bouche extensible ». Une fois complètement entouré, le poisson va être lentement digéré. Sur l’image ci-dessous, nous voyons un poisson se faire « manger » par un cône. A l’étape C, le poisson est entièrement entouré par la « bouche » du cône. (de A à C environ 5 minutes).

Conus catus en train d'engloutir un poisson © Elise Trinquet / MNHN Conus catus en train d'engloutir un poisson © Elise Trinquet / MNHN

Ici Hymenocera picta est prédatrice d’étoiles de mer. Elle découpe des morceaux de l’étoile pour les consommer.

Hymenocera picta sur une étoile de mer  © Elise Trinquet / MNHN Hymenocera picta sur une étoile de mer © Elise Trinquet / MNHN
Hymenocera picta sur une étoile de mer © Zdenek Duris / MNHN Hymenocera picta sur une étoile de mer © Zdenek Duris / MNHN
Un exemple de relation dite neutre

La crevette Hamodactylus boschmai vit sur du corail. Elle profite de la protection du corail et n’interfère pas dans le développement de celui-ci.

Hamodactylus boschmai sur un octocorail © Zdenek Duris / MNHN Hamodactylus boschmai sur un octocorail © Zdenek Duris / MNHN