4646

Parc de la Rivière Bleue, 3 novembre 2016

Par Carole Bernard, Association Symbiose

Après le petit déjeuner, tout le monde s’est réuni sur la terrasse de la maison du Parc pour participer à une coutume de début de mission entre coutumiers du Grand Sud, responsables de la Province Sud, membres de la mairie, et scientifiques.

Coutume à la Maison du Parc de la Rivière Bleue

 

Coutume à la Maison du Parc de la Rivière Bleue © Carole Bernard

 

Coutume à la Maison du Parc de la Rivière Bleue © Carole Bernard

 

Échantillonnage des eaux souterraines du Parc de la Rivière Bleue

Après quelques échanges pour organiser la distribution des repas par les mamans de Yaté, nous sommes partis sur le terrain observer les méthodes d’échantillonnage des eaux souterraines avec Florian et Christophe : méthode de Bou-Rouch, du nom des deux inventeurs de cette technique. En effet, suite aux derniers évènements, les établissements qui devaient participer aux animations pédagogiques se sont désistés afin de ne pas mettre en danger les élèves et leurs accompagnateurs.

Nous voici donc embarquer dans les 4X4 avec matériel, casse-croûtes et eau, bien décidés à visiter le maximum de sites. Après une vingtaine de minutes de voiture, nous voici arrivés à l’aire du Gué de la Pourina. Un joli site avec table de pique-nique et zone de mousse pour poser la tente. D’ailleurs, les visiteurs sont assez nombreux en ce jeudi, ils arpentent le parc en vélo. En ce qui nous concerne, direction la rivière et début des prélèvements.

Tout commence par le tube métallique à enfoncer dans le sol, entre les gros bloc afin d’atteindre les eaux interstitielles qui circulent dans le sol. Le bruit de la masse raisonne à chaque fois qu’elle vient enfoncer un peu plus le tube métallique. Ca y est, le tube n’avance plus, on installe la pompe afin de récupérer l’eau et ce qu’elle contient dans le petit filet à mailles de 200 micromètres.

 

Échantillonnage des eaux souterraines du Parc de la Rivière Bleue © Carole Bernard

 

Échantillonnage des eaux souterraines du Parc de la Rivière Bleue © Carole Bernard

 

Après avoir rincé l’échantillon et récupéré la partie légère surnageante, c’est l’instant de vérité : Christophe regarde à la loupe ce qui a été récolté. Pas génial ! Déjà j’aide Florian pour un autre échantillonnage un peu plus loin. Parfois, il faut repositionner le tube métallique car il butte sur un galet ou une dalle et ne s’enfonce plus. Parallèlement à l’échantillonnage, de l’eau est récupérée à travers le filet afin d’y mesurer ses caractéristiques physiques : température, potentiel RedOx, Conductivité, pH, dioxygène dissout… Le point GPS est aussi noté, avant de tout ranger pour aller pique niquer puis rejoindre un autre lieu.

 

Échantillonnage des eaux souterraines du Parc de la Rivière Bleue © Carole Bernard

 

Échantillonnage des eaux souterraines du Parc de la Rivière Bleue © Carole Bernard

 

Échantillonnage des eaux souterraines du Parc de la Rivière Bleue © Carole Bernard